L’hécatombe invisible

👉 En 10 ans, 15.000 apiculteurs ont cessé leur activité.
👉 30 % des colonies d’abeilles sont mortes en France à l’hiver 2017-2018
Tel est le constat, selon le dernier rapport de l’ANSES.

Une hécatombe liée à un usage trop intensif de pesticides dans l’agriculture selon L’union Nationale de l’Apiculture Française.

Dans le même temps, le budget alloué par l’État au contrôle sanitaire des produits a baissé de 20% en 5 ans, réduisant ainsi le champ d’action de la DDPP (Direction Départementale pour la Protection des Populations).

Hécatombe des abeilles

Alors que faire pour consolider durablement ce monde auquel nous aspirons tous ?

Konsoleader est la solution pour vous permettre de protéger votre santé, celle de votre entourage et participer à la lutte contre les pesticides et autres contaminants toxiques, grâce au contrôle et à l’analyse indépendante des produits de consommation quotidienne (produit alimentaire, boisson, textile, beauté et hygiène).

Konsoleader, une application santé

Comment ça marche ?

Une application santé classique vous permet d’être informé sur ce qui est nocif et visible sur une étiquette. Konsoleader vous permet d’être informé et de détecter ce qui n’est pas visible sur l’étiquette mais est toxique et nocif pour l’Humain, la vie Animale et l’Environnement – pesticides, métaux lourds, microplastiques… Ces informations sont invisibles sur l’étiquette car les marques n’ont pas pour obligation légale de vous les indiquer.
Mais, le décret n° 2021-1110 du 23 août 2021, stipule qu’à partir de janvier 2022, les marques sont dans l’obligation d’indiquer au consommateur la présence de perturbateurs endocriniens dans leurs produits.
Nous pouvons leur faire confiance ou nous assurer nous-même, en tant que citoyens Konsoleader que cette obligation sera respectée.
En cas de détection de pesticides toxiques ou autres contaminants dans un de ses produits après un autocontrôle interne, une marque a pour obligation d’informer la Direction Départementale de la Protection des Populations. Mais si elle ne le signale pas, vous n’en saurez jamais rien…

KONSOLEADER est un projet d’application qui permet de :

S'informer de la présence, dans un produit de consommation courante, d'ingrédients nocifs non détectables via d'autres applications

Identifier les marques qui acceptent ou refusent d’être contrôlées par leurs clients (et les raisons de leur refus)

Connaître le niveau de toxicité de l'ingrédient nocif détecté pour sa santé et les personnes affectées par ces derniers, ainsi que pour l’environnement

Valider, refuser ou proposer des alternatives aux solutions fournies par les marques, pour réparer une éventuelle contamination ou pollution par l'ingrédient nocif détecté

Soutenir les associations de lutte contre les perturbateurs endocriniens et leurs victimes (citoyens, agriculteurs,
petits producteurs...)

Appliquer à une marque une dette symbolique vis-à-vis de la société si celle-ci refuse d’agir en cas de détection de pesticides dans ses produits.

Concrètement, ça se présentera comment ?

Pour voir correctement l'image  Mettre mobile à l'horizontal

Aperçu application mobile Konsoleader

L’application sera-t-elle gratuite ?
À quoi correspond l’abonnement ?

L’application Konsoleader sera gratuite pour que chaque citoyen·ne puisse participer au vote, et consulter les marques transparentes qui acceptent d’être contrôlées.

En vous abonnant, vous allez plus loin dans votre engagement, et vous nous aidez à développer le projet Konsoleader. Car pour garantir un contrôle indépendant, il est nécessaire d’acheter les produits contrôlés. L’abonnement à Konsoleader permet donc de mutualiser l’achat et l’analyse des produits.
Nous avons recensé 50 laboratoires en France agréés par le ministère de l’agriculture, en capacité d’analyser les pesticides métaux lourds et même le Bisphénol A dans les produits de consommation courante (textile, cosmétiques, alimentaire, boissons, vin) sous 2 à 15 jours, en fonction de la molécule analysée. Cette liste sera disponible dans le Kit du Konsoleader fourni aux abonnés à l’application.

L'abonnement Konsoleader permet d'aller plus loin
Développement de l'application mobile Konsoleader

Quelle est la différence entre l’adhésion et l’abonnement ?

Pour le moment, vous l’avez compris, l’application n’est pas développée.

Les adhésions permettent :

  • de donner du poids à notre association
    (plus on est d’adhérents plus on rit, mais surtout plus on est écouté 😉)
  • de récolter des fonds pour développer le projet associatif et plus particulièrement l’application
  • de régler les charges inhérentes à l’association (l’hébergement de ce site web par exemple).

À savoir : les fondatrices et fondateurs, ainsi que les experte·es, ne sont pas rémunéré·es, leur temps et implication est bénévole.

Icône Konsoleader tâche de peinture

Ok ! Je veux rejoindre le mouvement ✊

Je veux m’engager pour défendre mes idées
et changer le monde

Vos questions

Comment fonctionne l'application concrètement ?

La première étape est l’intégration de la base de donnée de toutes les marques dans l’application.

Tous les mois, le consommateur vote, est tiré au sort parmi l’ensemble des consommateurs abonnés et choisit sous 7 jours le produit d’une marque à contrôler.

Grâce au budget mutualisé Konsoleader, il reçoit les fonds pour acheter le produit et l’envoie au laboratoire ou confie l’achat du produit sélectioné à Konsoleader.

Pour 1000 abonnés, 75 marques sont contrôlées et 75 produits de moins de 25 euros sont achetés.

Les laboratoires accrédités sélectionnés garantissent que le produit envoyé est scellé dans son emballage d’origine et s’engagent pour fournir un résultat sous 2 à 15 jours sauf périodes de fin d’année.

Qu'apporte Konsoleader par rapport au contrôle qualité/sanitaire actuel des produits ?

Konsoleader permet des analyses inopinées, fréquentes, régulières et spécifiques dont les résultats ne tombent pas dans l’oubli.

À partir de l’analyse d’un produit, il est possible de remonter la chaîne de production jusqu’à l’acteur susceptible d’avoir utilisé des pesticides dans des proportions dangereuses pour l’homme et l’environnement et de mettre l’entreprise, la marque face à ses responsabilités afin qu’elle agisse à son niveau.

Ce processus de traçabilité est bien connu des entreprises bio et malgré des cahiers des charges bio imparfaits , l’existence d’un contrôle annuel est le principal gage de sécurité de la labellisation / certification bio pour le consommateur.

La limite cependant est que la certification / labellisation repose sur le bon vouloir des entreprises d’où un faible pourcentage d’entreprise labellisées. Par ailleurs, il existe une dépendance financière entre l’organisme de certification et l’entreprise certifiée. Ce qui permet aux détracteurs du bio de mettre en doute la fiabilité de la labellisation/certification.

Avec Konsoleader, il n’y a pas d’intermédiaire entre la marque et le consommateur susceptible d’être en conflit d’intérêt ou juge et parti. Il n’y a pas d’algorithme, d’intelligence artificielle ou d’interprétation d’une liste d’ingrédients. Il n’y a que des consommateurs plus et mieux informés et des résultats d’analyses incontestables réalisés dans des laboratoires accrédités. 

Pourquoi demander l’accord aux marques pour analyser leur produits ?

Le fait de demander l’accord de la marque est l’outil le plus puissant de Konsoleader car il permet de distinguer d’emblée les marques transparentes respectueuses de leur client et de l’environnement des marques tentées par le greenwashing.  

Nous avons relevé durant 6 mois les 4 principales objections qui pourraient motiver le refus d’une marque et nous nous sommes efforcés d’y apporter une réponse.

1/Le coût des analyses pour les petites marques
2/l’impossibilité de tout contrôler
3/la crainte de consommateurs malveillants 4/Le coût du retrait des produits en cas de détection des pesticides

1/Grâce à Konsoleader et l’abonnement du consommateur, les analyses sont gratuites pour les petites entreprises, les artisans, les petits producteurs.

2/C’est parce qu’il est impossible de tout contrôler que l’accord pour être contrôlé par le consommateur est l’acte à poser le plus important pour une marque. Cet accord signifie que la marque n’a rien à dissimuler à ses clients et peut en toute bonne foi soumettre ses produits à l’analyse par le consommateur.  

3/Le profil des abonnés Konsoleader est celui de citoyen·nes en quête d’information, de connaissance et de réassurance. Les consommateurs malveillants ne se situent pas parmi ceux qui sont informés en toute transparence mais du côté de ceux qui ne sont pas informés et doutent de l’honnêteté des marques/entreprises.  

4/ Avec ou sans Konsoleader, un produit représentant un risque pour la santé doit être retiré du marché. Les assurances de responsabilité civile de l’entreprise, notamment les assurances après livraison (frais de retrait, responsabilité civile produits) permettent de couvrir les charges liées à un retrait de marchandise.  

Et si une marque refuse d’être contrôlée par le consommateur ?

Les marques sont libres de refuser le contrôle de leurs produits par le consommateur et les raisons de leurs refus seront publiées sur leur fiches.

Néanmoins, toutes les marques – qu’elles acceptent ou refusent le contrôle par le consommateur – seront soumises au vote du grand public et leurs produits pourront être analysés.

Le refus d’une marque entraîne la prise en charge de l’analyse de ses produits par le consommateur contrairement aux marques qui acceptent d’être contrôlées et financent l’analyse de leurs produits.

Lorsqu’une marque accepte d’être contrôlée mais ne reçoit pas de vote pour l’analyse de ses produits. Le montant de son abonnement annuel (250 à 500 euros) est reversé aux associations de lutte contre les pesticides et la recherche pour les alternatives aux pesticides.

Quelle est la particularité de Konsoleader par rapport à d’autres applications ?

La plupart des applications santé reposent sur des informations réglementaires, visibles sur l’étiquette et aident les consommateur à les décrypter. Ce qui est important et précieux.  

La nouveauté la plus importante apportée par Konsoleader est d’être informé sur ce qui n’est pas visible sur l’étiquette car les entreprises/marques n’ont aucune obligation légale de l’indiquer (pesticides, métaux lourds, microplastiques/hydrocarbures…)

De plus, la lutte contre les pesticides et autres substances toxiques s’effectue à partir du constat d’une pollution et mène à de longs mois voire de longues années de procédures judiciaires pour obtenir réparation. Trop tard donc.

Konsoleader permet d’avoir un impact en amont grâce à la veille continue du consommateur afin d’éviter les pollutions et intoxications.

Les pesticides sont présents partout, même dans les produits bio, pourquoi une application pour savoir ce que nous savons déjà ?

Il est certain que depuis la fin de la seconde guerre mondiale, et le développement de l’agro-industrie pour « nourrir » le monde, plusieurs générations sont intoxiquées par les pesticides présents dans l’alimentation, les cosmétiques, les vêtements et l’eau.

Mais est-ce une raison pour l’accepter et laisser cet état de fait en héritage aux générations qui suivent ?

L’agriculture bio et les produits bio ont permis, et permettent toujours, de ralentir cette pollution par les pesticides toxiques, mais tant qu’il n’y aura que 5% des terres en France cultivées sans utilisation de pesticides de synthèse, les 95% restants seront une source de contamination des sols, donc de l’eau, de notre santé et celle des agriculteurs.  

Avec Konsoleader, l’objectif est d’accélérer l’abandon des pesticides et autres contaminants toxiques et polluants en donnant davantage de pouvoir et d’accès à l’information au citoyen consommateur.

La présence de pesticides dans un produit n’est pas mortelle à court terme pour le consommateur bien portant. Cela peut l’être en revanche pour les personnes fragiles ou sensibles (personnes souffrants de cancer, personnes agées, bébés, femmes enceintes…)

De plus, en consommant un produit conçu avec des ingrédients cultivés à partir de phytosanitaires toxiques, on contribue malgré soi à la pollution des sols et de l’eau et à l’intoxication des producteurs qui cultivent ces plantes ou fabriquent ces ingrédients. Cette eau polluée nous la buvons, ces sols imbibés de pesticides sont la base de notre alimentation.

Les pesticides dans un produit ne sont donc pas dangereux à court terme pour la majorité d’entre nous mais leur présence dans un produit est un indicateur d’une pollution plus importante au niveau des ingrédients ce qui constitue un danger à long terme pour l’humain, l’environnement et la vie animale.

Il existe déjà des associations de consommateurs pour alerter sur les pesticides, quelle est la valeur ajoutée de Konsoleader ?

Les associations de consommateurs jouent un rôle important dans le contrôle qualité des produits, et auprès des pouvoirs publics, mais leur intervention sur le sujet des pesticides a des effets périodiques ou limité dans le temps.

Par conséquent lorsqu’un dossier sur les pesticides est publié, il bénéficie d’une attention du grand public durant une semaine maximum puis tombe dans l’oubli.

Cela n’a pas d’impact sur les entreprises qui par ailleurs remettent en cause régulièrement la fiabilité des analyses et font l’autruche le temps que la polémique passe.

Une application comme Konsoleader intervient en complément de l’action nécessaire des associations de consommateurs pour encourager plus régulièrement, mensuellement, les marques et leurs fournisseurs à renoncer à l’usage des pesticides et autres contaminants toxiques non visibles sur une étiquette, grâce à  la veille du consommateur et son pouvoir de contrôle direct.

Pourquoi laisser un délai aux marques pour se préparer ?

Konsoleader est une solution positive pour les marques qui souhaitent aller plus loin dans l’information du grand public, la garantie qualité et sanitaire des produits et la lutte contre les pesticides et autres substances toxiques pour la santé et l’environnement.  

Mais nous avons aussi conscience du fait que nous avons besoin de tous les acteurs de la société civile – y compris les marques – pour atteindre l’objectif zéro pesticides toxiques. Il est impossible d’atteindre cet objectif dans un délai court d’où cette période de transition pour les marques souhaitant participer à ce projet collectif.  

Vous avez une question qui n’apparaît pas ici ?

N’hésitez pas à nous contacter pour nous la poser!