Vous souhaitez rejoindre Konsoleader ?

Voici les différentes solutions qui s’offrent à vous

 

 

"Un autre monde est possible, mais il est dans celui-ci."

– Paul Eluard –

Foire Aux Questions

Retrouvez ici toutes les questions fréquentes concernant l’adhésion à notre association Konsoleader.

Quelle est la particularité de Konsoleader par rapport à d’autres applications ?

La plupart des applications santé reposent sur des informations réglementaires visibles sur l’étiquette et aident les consommateurs à les décrypter. Ce qui est important et précieux.  

La nouveauté la plus importante apportée par Konsoleader est d’être informé sur ce qui n’est pas visible sur l’étiquette, car les entreprises/marques n’ont aucune obligation légale de l’indiquer (pesticides, métaux lourds, microplastiques/hydrocarbures…)

De plus, la lutte contre les pesticides et autres substances toxiques s’effectue à partir du constat d’une pollution et mène à de longs mois, voire de longues années de procédures judiciaires pour obtenir réparation. Trop tard donc.

Konsoleader permet d’avoir un impact en amont grâce à la veille continue du consommateur afin d’éviter les pollutions et intoxications.

Il existe déjà des associations de consommateurs pour alerter sur les pesticides, quelle est la valeur ajoutée de Konsoleader ?

Les associations de consommateurs jouent un rôle important dans le contrôle qualité des produits et auprès des pouvoirs publics, mais leur intervention sur le sujet des pesticides a des effets périodiques ou limité dans le temps. Par conséquent, lorsqu’un dossier sur les pesticides est publié, il bénéficie d’une attention du grand public durant une semaine maximum puis tombe dans l’oubli.

Cela n’a pas d’impact sur les entreprises qui par ailleurs remettent en cause régulièrement la fiabilité des analyses et font l’autruche le temps que la polémique passe.

Une application comme Konsoleader intervient en complément de l’action nécessaire des associations de consommateurs pour encourager plus régulièrement, mensuellement, les marques et leurs fournisseurs à renoncer à l’usage des pesticides et autres contaminants toxiques non visibles sur une étiquette, grâce à la veille du consommateur et son pouvoir de contrôle direct.